Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
quandsylit.over-blog.com

Partage de mes lectures

Vert Samba - Charles Aubert

Niels, créateur de leurres qu’il vend sur internet, vit sur les bords de l'étang de Thau entre Montpellier et Béziers. Ce solitaire, taiseux de surcroît, est à nouveau confronté à des meurtres sur lesquels sa compagne Lizzie, journaliste, va enquêter. Les seuls liens que relient ces morts sont le tatouage qu’ils ont au bras et un vieux groupe de rock local aux ramifications d’extrême droite en rapport avec le candidat à la mairie. Les difficultés vont surgir car il va s’apercevoir que ces proches sont concernés.

Comme précisé sur la quatrième de couverture, les polars de Charles Aubert sont des polars « doux » avec une intrigue qui tient la route sans pour autant avoir besoin de violence mais avec néanmoins des rebondissements et où tout s’enchaîne bien. En parallèle, on assiste aux turbulences que traverse Niels qui voit son monde changer et le pousse à se demander ce qu’il attend vraiment de la vie.

Ce polar fait aussi la belle part à une façon plus douce de vivre, plus en harmonie avec la nature, plus à l’écoute. Et on se prend d’affection pour tous les personnages, certains que l’on avait découverts lors de ces deux précédents polars Bleu Calypso et Rouge Tango, d’autres qui apparaissent aujourd’hui et que l’on souhaite retrouver dans le prochain (Rose Rumba?). Ce polar est aussi la preuve qu’on peut faire vivre un intrigue policière tout en permettant à ses protagonistes de garder une part d’humanité, et je le qualifierai plus de polar régional que de doux, car n’oublions pas qu’il y est question de mort d’hommes et de violence.

Un grand merci aux éditions Slatkine et Cie pour cette belle lecture.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article